LE BIEN-ETRE ET L'HARMONIE POUR L'UNITE DE SOI EN CONSCIENCE

Videz-vous de tout.
Laissez le mental s’immobiliser.
Alors, les mille choses émergent et disparaissent d’elles-mêmes pendant que l’Être observe.
Elles évoluent et arrivent à maturité pour ensuite retourner à la source.
Et revenir à la source, c’est retrouver l’immobilité, qui est le propre de la nature…

Lao Tseu, Dao De Jing

La respiration, faite des deux mouvements fondamentaux que sont l’inspiration et l’expiration, est un des grands miracles de l’existence. Non seulement la respiration donne libre cours aux énergies vitales, mais elle constitue également une voie de guérison qui mène aux plus infimes recoins de notre être (respiration holotropique, respiration consciente, rebirth, Qi Gong). Quand nous inspirons totalement, nous nous emplissons des énergies vitales. Quand nous expirons totalement, nous nous vidons et nous nous ouvrons à l’inconnu. Et quand nous approfondissons notre conscience du rythme fondamental et toujours changeant de la respiration, nous activons notre propre pouvoir de guérison et découvrons l’énergie de l’intégralité.

Respirer, c’est vivre. Mais respirer totalement, c’est vivre totalement, c’est actualiser toute la gamme et tout le pouvoir de notre potentiel inné de vitalité dans tout ce que nous percevons, sentons, pensons et faisons. Malheureusement, peu de gens respirent totalement. Nous avons perdu la capacité de respirer « naturellement » que nous possédions quand nous étions des bébés et des enfants. La respiration superficielle chronique réduit la capacité de fonctionnement de notre système respiratoire à seulement un tiers de son potentiel, diminue les échanges gazeux et par conséquent, la production d’énergie dans nos cellules. Elle nous prive des nombreux bienfaits que la respiration peut avoir sur nos organes internes, nous coupe de nos véritables émotions et amène déséquilibre et maladie sur tous les plans de notre vie.

De tous les enseignements anciens et modernes qui ont exploré la signification profonde de la respiration dans la vie des humains, les traditions taoïstes en provenance de la Chine, traditions qui constituent une façon de vivre et non pas une religion, offrent une des méthodes les plus pratiques et judicieuses de l’emploi de la respiration pour accéder à la santé et au bien-être. Une des raisons à cela, c’est que depuis les débuts du Taoïsme, à l’époque où régnait l’Empereur jaune (Huang Ti), environ 2 700 ans avant Jésus-Christ, les objectifs concernant la santé et la longévité n’étaient jamais dissociés des objectifs d’évolution spirituelle et d’immortalité. Les Taoïstes ont réalisé qu’une vie longue, en santé et pleine de vitalité est non seulement un objectif intelligent, mais également un soutien important pour l’objectif, plus ardu, d’évolution spirituelle et d’indépendance. Avec plus de 4 000 ans d’expériences faites sur leurs propres énergies physique, émotionnelle, mentale et spirituelle grâce à des positions et mouvements précis, des massages, des visualisations, des sons, des méditations, des régimes alimentaires et bien d’autres éléments pratiques, les Taoïstes ont observé que la respiration naturelle – c’est-à-dire la respiration qui s’effectue selon les lois véritables de l’organisme humain – avait une influence énorme sur la quantité et la qualité de ces énergies, et par conséquent sur la qualité et la direction de notre vie.

On pourrait dire, comme l’ont fait certains maîtres taoïstes et d’autres maîtres, que puisque la respiration naturelle est naturelle, tout effort pour respirer naturellement va à l’encontre du but recherché. Selon eux, quand l’esprit se calme et se vide, la respiration naturelle se fait automatiquement. Si l’on s’en tient à cette affirmation, cependant, le problème n’est pas résolu. On se retrouve confronté à une autre question : quelles sont les conditions qui nous permettent de calmer et de vider notre esprit? Que devons-nous faire personnellement pour y arriver? Il est inutile de faire passer le problème du corps à l’esprit ou de l’esprit au corps: la respiration naturelle sous-entend la participation des deux.

Quand la respiration naturelle fait partie de notre vie, il est bien sûr question de ce que nous faisons mais aussi – et peut-être surtout – de comment nous le faisons. Les techniques taoïstes de respiration nous permettent d’explorer les lois physiologiques et psychologiques de notre entité psychocorporelle – par des impressions qui viennent directement de la conscience intérieure claire que nous avons de notre corps. Ainsi, nous pouvons apprendre ce que calmer et vider l’esprit veut dire. Peu importe la façon dont nous vivons ou dont nous faisons (ou ne faisons pas) les choses, nous faisons toujours quelque chose. Nous sommes constamment en train de nous exercer à quelque chose, ne serait-ce que répéter mécaniquement et enfouir encore plus profondément les habitudes étriquées et souvent malsaines de l’esprit, du corps et des perception qui façonnent notre vie. Pour retirer un réel bénéfice des exercices de respiration, il faut les aborder le plus consciemment possible, prendre soin d’en comprendre le but, d’en ressentir l’essence et de percevoir leurs effets sur tout notre être.

Par la respiration consciente, il est possible de prendre conscience par le senti des nombreuses attitudes étriquées et inconscientes que nous adoptons face à nous-mêmes et au monde, et de nous en libérer. Ces attitudes engendrent du stress et des problèmes dans presque toutes les sphères de notre vie. Ce sont souvent ces mêmes attitudes, profondément enfouies dans notre cœur, notre esprit et notre corps, – et révélées et entretenues par notre respiration – qui réduisent notre niveau de présence, restreignent notre force vitale et nous empêchent de vivre consciemment une vie saine, en harmonie avec nous-mêmes, avec les autres et notre milieu de vie. Selon Lao Tseu, si nous réussissons un tant soit peu à « faire respirer » cette image étriquée que nous avons de nous-mêmes et si nous vivons en fonction de notre totalité, bien des problèmes disparaîtront d’eux-mêmes.

Nous apercevoir et nous libérer de ce sentiment étriqué que nous avons de nous-mêmes, c’est nous ouvrir aux immenses forces de guérison et aux puissantes énergies qui créent et entretiennent la vie en nous. C’est faire nous-mêmes l’expérience de la façon dont les substances alchimiques matérielles et les idées magiques de l’esprit sont liées dans la danse harmonieuse et transformatrice du Yin et du Yang, cette polarité dynamique d’opposés à partir de laquelle toute vie émerge. C’est aussi faire l’expérience, ici et maintenant, du retour au vide et au silence premiers et immenses du Wu Chi, ce grand tout, que certains qualifient de vide quantique, qui est la source de notre être et de notre bien-être. Seule notre respiration peut nous guider tout au long de ce remarquable voyage à l’intérieur de nous.
Alors, on respire ?

Annie Ollivier

http://chikungminceur.over-blog.com/article-la-respiration-fondement-de-vie-94934770.html

%d blogueurs aiment cette page :