LE BIEN-ETRE ET L'HARMONIE POUR L'UNITE DE SOI EN CONSCIENCE

Archives de la catégorie ‘Sophrologie’

Mes nouveautés 2017 !

  • Facilitation à distance par tél ou Skype grâce aux questions et processus verbaux d’Access Consciousness®.

 

  • Séances individuelles, au choix, sur rendez-vous à l’Espace Détente Vitalvie, 17 rue Fontgiève à Clermont-Ferrand, le 1er jeudi de chaque mois, de 14h à 19h

Et toujours à Issoire !
Quelle contribution puis-je être pour Vous, votre corps et votre vie ?
Au plaisir de vous rencontrer !

Publicités

Et si vous arrêtiez de fumer ?!

stop-940x788-800x671-640x537

A l’occasion de la campagne nationale « Un mois sans tabac » en novembre, je vous invite à « Une vie sans tabac », si vous le choisissez !
Et si arrêter de fumer était plus facile et possible grâce aux méthodes psycho-énergétiques que je vous propose ?
Et c’est une ancienne fumeuse qui vous parle ! 😉
A votre disposition pour tous renseignements 🙂

5 choses que vous ne saviez peut-être pas sur la sophrologie

 

  1. La sophrologie est inspirée du yoga, du bouddhisme tibétain et du zen
  2. La sophrologie prend sa source dans le milieu neuropsychiatrique du début des années 60 où Alfonso Caycedo, médecin interne à l’Hôpital provincial de Madrid, pratique l’hypnose. Souhaitant approfondir ses travaux de recherche sur la conscience, il crée alors le département « Sophrologie ».

Puis, la sophrologie évolue et s’enrichit grâce aux différentes rencontres de son inventeur.

Une rencontre fondamentale fut celle d’Afonso Caycedo avec la phénoménologie sur laquelle il a basé sa méthode. La phénoménologie est un courant philosophique qui préconise un « retour aux choses mêmes ». C’est à dire de vivre les choses sans a priori, sans jugement ou interprétation.

A la fin des années 60, celui-ci voyage en Orient et étudie le yoga, le bouddhisme tibétain et le zen japonais. A partir de ces recherches, il met en place les méthodes spécifiques de la sophrologie visant au développement de la conscience dans la relation au corps.

  1. La sophrologie est une science

« La sophrologie est un terme créé par le professeur Alfonso Caycedo, médecin neuropsychiatre orienté par l’école de psychiatrie phénoménologique et existentielle, pour désigner une méthode scientifique qu’il a conçue pour l’étude de la conscience et pour maîtriser l’équilibre corps-esprit, avec des procédés vivantiels qui lui sont propres. »[1]

La sophrologie est donc une science composée de plusieurs techniques d’inspiration occidentale et orientale permettant de développer la conscience d’un individu. Elle repose sur l’idée que par le biais de la conscience, nous avons la possibilité d’agir sur nous-même et de nous transformer.

  1. La sophrologie est une méditation

La sophrologie nous invite à vivre le moment présent. Pour cela, de nombreux exercices proposent une rencontre avec le corps c’est à dire l’accueil des sensations « ici et maintenant » sans jugement, a priori ou analyse. La respiration en est un élément essentiel.

Tout comme la méditation, elle donne une grande importance à l’observation des sensations, perceptions, pensées et sentiments. Cette observation nous permet de développer notre conscience et ainsi de nous libérer de nos préjugés, peurs, croyances et habitudes.

  1. La sophrologie est un renforcement du positif

La sophrologie est basée sur le principe que toute action positive dirigée vers notre corps ou vers notre mental a une répercussion sur notre être tout entier.

En ce sens, elle nous apprend, par différentes techniques spécifiques, à développer les éléments positifs du passé, du présent et du futur. Il ne s’agit pas de nier les éléments négatifs mais de les mettre entre parenthèses afin de se concentrer sur les structures positives de l’individu.

L’objectif est de générer des ressentis positifs qui vont nous faire prendre conscience de notre potentiel et nous permettre de développer de nouvelles capacités (confiance en soi, capacité de concentration ou de mémorisation etc.).

  1. La sophrologie est un entraînement

Elle se pratique en séance individuelle ou collective d’une durée d’une heure environ mais peut aussi se pratiquer chez soi.

En effet, à l’image d’un sportif qui se prépare pour un marathon, la sophrologie requiert un entraînement. Le développement de nos potentiels et capacités (telle que notre capacité à être présent) suppose de répéter régulièrement les différents exercices proposés par la sophrologie. Ceux-ci sont conçus pour être aisément appliqués dans la vie quotidienne.

[1] Dominique Aubert, Richard Esposito, Pascal Gautier, Bernard Santerre, Sophrologie Lexique des concepts, techniques et champs d’application, Elsevier Masson, 2010

Source: 5 choses que vous ne saviez peut-être pas sur la sophrologie.

Pourquoi et comment vivre votre moment présent?

Voici quelques questions auxquelles je vous suggère de répondre avant de continuer à lire cet article:

~ Pourquoi la plupart d’entre nous trouvent leur motivation seulement dans la peur ou la perte?

~ Pourquoi attendons-nous d’être malades avant d’apprécier le miracle de la vie?

~ Pourquoi avons-nous peur de perdre quelque chose avant même d’en jouir?

~ Pourquoi attendons-nous que notre partenaire nous quitte pour réaliser à quel point nous l’aimons?

~ Pourquoi remettons-nous nos désirs à plus tard comme si nous avions tout le temps du monde?

Est-ce que ces questions vous interpellent? Quelles sont vos réponses? 

Les deux raisons principales de l’incapacité de jouir et de profiter de chaque instant de notre vie sont la peur et la culpabilité qui sont sans cesse alimentées par nos croyances, par l’ego. 

Vivre dans le moment présent signifie être en contact avec ce qui se passe à ce moment précis sans s’inquiéter pour le futur, ni penser au passé. Mais il faut bien s’occuper du futur, direz-vous. Vous avez raison, on peut planifier son avenir et avoir des projets. Toutefois, il y a une différence entre planifier et s’inquiéter. 

Si vos pensées sont empreintes de peur ou de culpabilité lorsque vous planifiez quelque chose, il est certain que vous ne pouvez être en contact avec ce qui vous habite profondément. Ainsi, vous n’agirez pas selon vos vrais besoins. Ce sera la peur qui décidera pour vous. Par contre, si l’idée d’un projet futur vous enthousiasme beaucoup, vous prendrez les bonnes décisions durant la planification, car vous serez dans le moment présent. Vous ne ressentirez ni peur ni culpabilité par rapport à vos désirs même s’ils peuvent vous paraître injustes envers les autres par exemple. 

On dit bien Pourquoi s’en faire pour le futur alors que personne au monde ne le connaît? Surtout depuis que nous sommes dans l’ère du Verseau, tout change très rapidement et nous devons toujours être prêts à nous adapter. Rien ne vous empêche de planifier, mais faites-le en fonction de qui vous êtes à ce moment. Vous devez vous permettre de changer d’idée et de vouloir autre chose plus tard. Pourvu qu’une idée vous enthousiasme beaucoup, vous savez que vous écoutez un besoin de votre être. 

Il est donc inutile de vous sentir coupable quand vous changez d’idée. Je connais plusieurs personnes qui n’osent pas aller de l’avant, car elles pensent devoir admettre qu’elles se sont trompées. En réalité, elles ne se sont pas trompées, leur décision était juste au moment où elles l’ont prise. C’est comme si vous achetiez un vêtement parce que vous l’aimez et que deux ans plus tard vous vous en vouliez de l’avoir acheté parce qu’il ne vous plaît plus et que vous croyez avoir commis une erreur. 

Quand vous vivez dans le moment présent, il n’y a pas d’erreurs dans votre vie, il n’y a que des expériences. 

Il est certain que ce n’est pas facile de toujours être en contact avec le moment présent. Il y a beaucoup d’interférences, le plus important étant notre ego qui entretient des pensées d’inquiétude, de peur, de culpabilité. Nous vivons dans un monde de stress, d’anxiété, de tension, de maladies. De plus, quand nous pensons au passé, nous vivons des regrets, des rancunes, de l’amertume et de la tristesse. Voilà pourquoi il est important d’être alerte à ce que vous vivez. Aussitôt que vous vous rendez compte que vous pensez au passé ou appréhendez le futur, je vous invite à prendre trois grandes respirations et à reporter votre attention sur ce qui se passe à cet instant même. 

Les avantages que vous aurez à être centré seront de vivre pleinement au présent et d’être dans la lumière. C’est dans ces moments que surviendront les bonnes idées et les conseils pour vous diriger vers vos besoins. 

Mais que fait-on quand on n’aime pas ce qui se passe en ce moment? Je sais que notre vie ne reflète pas toujours nos préférences. Le seul moyen que je connaisse pour demeurer dans le présent durant les situations moins agréables est de demeurer observateur. Être observateur signifie de vous regarder ainsi que la situation ou les personnes, comme si vous regardiez un film. Vous observez ce qui se passe aux plans physique, émotionnel et mental. Physiquement : que ressentez-vous dans votre corps? Émotionnellement : prenez contact avec les sentiments qui surgissent en vous ou que vous pouvez détecter chez les autres. Mentalement : quelles sont vos pensées, vos peurs, vos inquiétudes? 

Être observateur signifie ne porter aucun jugement sur ce que vous observez. Vous mettez ainsi toutes les chances de votre côté pour découvrir ce que vous avez à apprendre de cette situation désagréable. Et rappelez-vous que tout est temporaire. 

Faire une rétrospective à la fin de la journée peut vous aider à prendre conscience des situations où vous n’avez pas réussi à rester dans le moment présent. Donnez-vous simplement le droit de ne pas avoir été capable de le faire à ces moments-là. 

Plus vous vous acceptez lorsque vous êtes tel que vous ne voulez pas, plus vite vous serez capable d’être tel que vous le voulez.

Avec amour,  Lise Bourbeau 

viaÉcoute ton corps :: Pourquoi et comment vivre votre moment présent?.

Journées Pratiques de santé les 27 et 28 avril 2015 à Issoire 63500

Journées Pratiques de santé les 27 et 28 avril 2015

Bonjour ! Durant ces 2 journées, je vous invite à découvrir et à expérimenter gratuitement les méthodes que je propose pour toujours plus de bien – Etre, d’harmonie, d’autonomie, d’unité de Soi et de Conscience !

Vous avez le choix entre les Bars d’Access Consciousness® ( un procédé psycho-énergétique quantique de libération des mémoires cellulaires), la sophrologie, la cohérence cardiaque, l’EFT et la réflexologie faciale.

Merci de prendre rendez-vous au 06.15.29.59.55.

Ces journées sont ouvertes à tout public, la seule condition étant d’adhérer à l’association Alliance Pour la Santé (10€) pour des raisons d’assurance et de responsabilité. http://alliance-pour-la-sante.com/journees-nationales-des-pratiques-de-sante-2015/

Au plaisir de vous rencontrer et de partager avec vous ! 

Sophrologie et rupture amoureuse

« Changer, c’est accepter aussi de laisser derrière soit ce qui ne nous nourrit plus. Cela peut faire peur. Mais quand quelque chose meurt, c’est pour permettre à autre chose de naitre »

rupture

Zone de confort : oser en sortir

Une superbe vidéo pour vous aider à atteindre vos objectifs et à réaliser vos rêves !
Zone de confort : oser en sortir – YouTube.

%d blogueurs aiment cette page :